DerriĂšre l’illusion; Ellen Degeneres

Source: tiffanyfitzhenry.com
Auteure: Tiffany FitzHenry
Contact: twitter.com/Tiff_FitzHenry


[…]

ENTRE ANDY ET JAKE

La semaine derniĂšre, lorsque Andy Lassner, producteur exĂ©cutif du Ellen Degeneres Show, et Jake Tapper, correspondant Ă  CNN ont utilisĂ© leur portĂ©e collective pour prendre 30 secondes d’une interview que j’ai faite hors contexte afin de me salir et de grossiĂšrement mal informer autant de personnes que possible, mon instinct Ă©tait, bien sĂ»r, de ne pas rĂ©pondre.

[…]

Pour ceux qui ont portĂ© une attention tout au cours des deux derniĂšres annĂ©es, une chose est trĂšs claire; des gars comme Andy Lassner et Jake « Wikileaks » Tapper ne reprĂ©sentent pas l’avenir.

[…]

La Twittersphere dans laquelle ils se trouvent est remplie de supporteurs d’Harvey Weinstein, de visiteurs d’Ăźles pĂ©dophiles et de personnes attendant impatiemment la sortie du prochain kit de contour de Kim Kardashians.

[…]

Mais, mĂȘme si je dĂ©teste nourrir cette bĂȘte, c’est une bonne occasion d’Ă©duquer non seulement les arrogants et les ignorants, comme Lassner et Tapper, mais Ă©galement toutes les Ăąmes endormies qui les Ă©coutent encore.

[…]

JAKE L’HOMME MARIONETTE

J’oublie parfois qu’il y a des gens qui ne savent toujours pas que Wikileaks a rĂ©vĂ©lĂ© que Jake Tapper est une marionnette de l’Ă©tablissement. C’est le mĂȘme Ă©tablissement qui a dĂ©clenchĂ© toutes nos guerres, truquĂ© l’Ă©lection contre Bernie Sanders mais qui est quand mĂȘme parvenu Ă  perdre la technologie nĂ©cessaire pour aller sur la lune. Je n’ai peut-ĂȘtre pas autant d’argent que toi, Tapper, mais au moins, je ne fais pas de commissions pour ces dĂ©biles.

Le personnel de Jake Tapper et le DNC ​​ont dĂ©jĂ  discutĂ© dans des Emails [afin de savoir d’avance s’il avait des questions Ă  poser au DNC]:

Si nous voulons offrir Ă  Jake Tapper des questions Ă  nous poser.

DNC

[…]

Dans un autre courrier Ă©lectronique entre le producteur de Tapper, Jason Seher de CNN, et Miranda de la DNC, Seher a Ă©crit:

Merci d’avoir facilitĂ© la venue de Luis aujourd’hui et d’avoir endurĂ© la tornade de non-sens du GOP et les annulations et tout cela. Des remarques particuliĂšres qu’il (Tapper) voudra faire?

DNC

Cela ne semble pas trĂšs juste et Ă©quilibrĂ©, et ça ne ressemble pas du tout Ă  du journalisme. Jake, pour sa part, ne pensait pas avoir commis d’erreur lorsque l’indignation lĂ©gitime s’est manifestĂ©e Ă  la suite des fuites [de Wikileaks].

[…]

Depuis le dĂ©but des annĂ©es 50, il est de notoriĂ©tĂ© publique que les mĂ©dias, […] sont une farce. Voici 50 faits que chaque amĂ©ricain devrait connaĂźtre Ă  ce sujet. [Il est important de noter que] le lien le plus important est celui qui existe entre les mĂ©dias et la CIA.

[…]

LA CIA ET LES MÉDIAS

Leçon d’histoire: AprĂšs avoir quittĂ© le Washington Post, Carl Bernstein a passĂ© six mois Ă  examiner les relations entre la CIA et les mĂ©dias. Dans son cinglant article de 25 000 mots publiĂ© en 1977 dans le Rolling Stone intitulĂ© « La CIA et les mĂ©dias », Bernstein Ă©crit que dĂšs 1953, le directeur de la CIA, Allen Dulles, contrĂŽlait dĂ©jĂ  la grande majoritĂ© du rĂ©seau de mĂ©dias amĂ©ricains.

Selon toutes enquĂȘtes et comptes rendus acadĂ©miques, cette relation nĂ©faste s’est renforcĂ©e chaque dĂ©cennie depuis, alors que la frontiĂšre entre le divertissement et les mĂ©dias devenait de plus en plus floue. Ajoutez Ă  l’Ă©quation Ellen Degeneres et […] son producteur exĂ©cutif de longue date Andy Lassner.

[…]

En effet, dans une note divulguĂ©e en 2009 dans un Ă©change de courrier Ă©lectronique avec Hillary Clinton, la secrĂ©taire d’état de l’époque, le Ellen Degeneres Show a Ă©tĂ© distinguĂ© comme un moyen potentiel pour « amplifier et transmettre des messages qui font avancer la prise de dĂ©cision. »

La note indiquait qu’Ellen Degeneres Ă©tait disposĂ©e Ă  utiliser sa plate-forme pour promouvoir l’agenda du dĂ©partement d’Ă©tat des États-Unis.

L’Email en question faisait parti d’un lot de communiquĂ©s d’État envoyĂ©s en rĂ©ponse Ă  un procĂšs intentĂ© par Judicial Watch.

La note du dĂ©partement d’Ă©tat soulignait l’importance d’utiliser « des Ă©missions comme celles d’Ellen » pour « pousser les ordres du jour du gouvernement » dans l’objectif de ne pas avoir Ă  recourir Ă  une plus grande quantitĂ© de mĂ©dias politiques:

Ces types d’Ă©missions peuvent crĂ©er un soutien vital pour les politiques officielles ou les lĂ©gislations en attente Ă  l’intĂ©rieur de circonscriptions clĂ©s, mais Ă©galement offrir une poussĂ©e pour les politiques Ă©trangĂšres. Alors que l’environnement mĂ©diatique continue de devenir de plus en plus interconnectĂ© au niveau mondial, il sera essentiel que les responsables du dĂ©partement d’Ă©tat exploitent ces opportunitĂ©s mĂ©diatiques pour amplifier et diffuser des messages qui font progresser la prise de dĂ©cision.

Dans une autre fuite d’un Ă©change avec le dĂ©partement d’Ă©tat, un assistant du gouvernement et le secrĂ©taire d’Ă©tat ont discutĂ© de la citation d’Ellen Degeneres dans laquelle elle se disait « disposĂ©e Ă  faire tout ce que nous demandons. »

Donc, pour rĂ©capituler, Ellen Degeneres est disposĂ©e Ă  pousser secrĂštement la politique Ă©trangĂšre du gouvernement sous l’apparence d’un inoffensif et anodin talk-show matinal. Si ce n’est pas la dĂ©finition d’un agent gouvernemental, je ne suis pas sĂ»r de ce que c’est.

Il convient de noter que la couverture la plus souvent utilisĂ©e par la CIA est fournie par le dĂ©partement d’état. Leur relation est enchevĂȘtrĂ©e, c’est le moins qu’on puisse dire.

Dans un extrait de l’Ă©dition hivernale de 1988 du Foreign Affairs, ils admettent:

Au fil des ans, l’opinion publique sur la CIA et son rĂŽle dans la politique Ă©trangĂšre amĂ©ricaine a Ă©tĂ© principalement façonnĂ©e par les films, la tĂ©lĂ©vision, les romans, les journaux, les livres de journalistes, les articles issus des enquĂȘtes du congrĂšs amĂ©ricain, les exposĂ©s d’anciens officiers du service des renseignements et les essais d’experts.

L’Ă©dition poursuit en expliquant comment la CIA est rĂ©putĂ©e pour ĂȘtre un « gouvernement invisible » et comment de vastes questions jaillissent sur la relation que devrait entretenir le service des renseignements et les responsables politiques (comme le dĂ©partement d’Ă©tat). Cela soulĂšve des questions Ă  savoir si la CIA incline ou « cuisine » ses analyses pour appuyer des actions ou des politiques secrĂštes.

[…]

Pour réitérer ce que nous avons appris ci-dessus, Ellen Degeneres est disposée à dissimuler secrÚtement [ce genre de politique].

Il est également intéressant de noter que Sony est la société qui distribue le Ellen Degeneres Show.

Si vous receviez vos nouvelles de Jake Tapper lors des retombĂ©s suivant le piratage massif de la compagnie Sony, vous n’avez probablement aucune idĂ©e des incroyables bombes qui ont Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©es, notamment le lien Ă©troit qui unit Sony et le gouvernement. Plus prĂ©cisĂ©ment, ce qui les unit avec la CIA et le dĂ©partement d’Ă©tat des États-Unis.

Le travail publiquement connu de Sony consiste Ă  produire du divertissement. Cependant, les archives de Sony montrent que, dans les coulisses, il s’agit d’une entreprise influente qui a des liens avec la Maison Blanche (il y a prĂšs de 100 adresses Ă©lectroniques du gouvernement amĂ©ricain dans les archives), qui peut influer sur les lois et les politiques et qui possĂšde des liens avec le complexe militaro-industriel amĂ©ricain.

Julian Assange

J’encourage vivement chacun Ă  lire le communiquĂ© de presse de Julian Assange concernant le piratage de Sony et d’effectuer une recherche (dans les courriels marquĂ©s qui y figurent). Allez voir et lisez le tout par vous-mĂȘme.

[…]

ELLEN ET LA CIA

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que l’un des principaux sujets dont je parle est l’infiltration du Pentagone, du DOD et de la CIA à Hollywood.

Si vous avez lu et Ă©coutĂ© tous les documents divulguĂ©s par le biais de fuites ou de requĂȘtes FOIA au cours des 5 derniĂšres annĂ©es, vous savez que la CIA promeut activement une image publique dĂ©sirable de son histoire et de son fonctionnement en encourageant la production de rĂ©alisations hollywoodiennes (tels que Argo et Zero Dark Thirty pour ne citer que 2 exemples parmi des milliers) [qui la font bien paraĂźtre. De plus, la CIA] emploie des « agents de liaison dans l’industrie du divertissement » qui « plantent des images positives d’elle-mĂȘme […] par le biais des formes les plus populaires du divertissement », explique Tom Hayden dans le Los Angeles Review of Books. « Le lien entre la CIA et les divertissements est si naturel que peu de personnes se demandent en quoi consistent leurs ramifications juridiques ou morales. »

Vous pouvez lire ici le rapport de la CIA fait par son propre OIG sur ses connections avec l’industrie du divertissement. Ce rapport Ă©tablie les problĂšmes juridiques et Ă©thiques douteux posĂ©s par cette relation et dĂ©crit en dĂ©tail le manque de justesse avec laquelle la situation est traitĂ©e.

La CIA est une agence gouvernementale unique en son genre; les motifs de ses opĂ©rations ne font jamais l’objet d’un examen public. Lorsque les agents infiltrĂ©s de la CIA influencent un film hollywoodien, c’est par l’entremise d’un mĂ©dia populaire. Avec ce dernier, ils crĂ©ent l’image d’eux-mĂȘme la plus favorable possible, ou du moins, empĂȘchent qu’une images dĂ©favorable ne s’enracine.

[…]

En exĂ©cutant une recherche rapide dans les documents des requĂȘtes FOIA concernant l’engagement du Pentagone, du DOD et de la CIA Ă  Hollywood, le Ellen Degeneres Show ressort avec une remarquable frĂ©quence.

En voici juste un exemple:

N’y a t’il vraiment personne qui a rĂ©alisĂ© que garder les amĂ©ricains consentants Ă  la guerre ainsi qu’Ă©motionnellement manipulĂ©s au point que personne ne se questionne sur pourquoi nous nous battons Ă©tait simplement le travail de tous les jours de la plus stupide animatrice de talk-show des États-Unis?

Ici et ici se trouvent d’autres documents officiels publiĂ©s par le biais de requĂȘtes FOIA dĂ©taillant l’utilisation par Ellen du spectacle Ellen Degeneres pour promouvoir le programme du gouvernement.

[…]

AL-QAÏDA ELLEN

Vous souvenez-vous du moment oĂč les services des renseignements britanniques, en association avec le Pentagone et la CIA, ont insĂ©rĂ©s les recettes de cupcakes d’Ellen Degeneres dans un magazine pour djihadistes? […] N’est-ce pas lĂ  quelque chose de drĂŽle et de totalement alĂ©atoire!

[…]

Il existe une histoire de coopĂ©ration Ă©troite et bien documentĂ©e (lire l’unitĂ© cachĂ©e) entre le MI6, le GCHQ et la CIA. Les mystĂ©rieux mĂ©canismes internes de ce vaste et effrayant rĂ©seau mondial sont parfaitement visibles dans cet Ă©trange rĂ©cit. En 2011, des agents des renseignements ont remplacĂ© des instructions dĂ©taillants comment fabriquer une bombe dans un magazine en ligne d’Al-QaĂŻda par une recette au cupcake provenant […] de nul part d’autre que du site d’Ellen Degeneres.

ELLEN ET LA CIA: LES MEILLEURS AMIS SUR TWITTER

[…]

Dites ce que vous voulez d’Ellen, elle demeure tout de mĂȘme la premiĂšre star Ă  avoir accueillit la CIA sur Twitter[1]archive.fo/qKzc9 lorsque l’agence a rejoint la plateforme en 2014. C’est un fait bien connu qu’Ellen est l’un des comptes les plus importants et les plus influents du site. C’est aussi une vĂ©ritĂ© bien documentĂ©e [que des agences comme] la CIA ont une dĂ©ficience dans tout ce qui touche les relations publiques, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais je suis convaincue que cette coĂŻncidence n’a pas Ă©tĂ© orchestrĂ©e ou quoi que ce soit.

La CIA est tellement cool, inoffensive et branchĂ©e qu’elle traĂźne avec Ellen sur Twitter! Cela pourrait presque faire oublier Ă  un amĂ©ricain des choses comme Iran-Contra, Gary Webb, l’opĂ©ration Condor, l’opĂ©ration Gladio, le projet Montauk et le nombre incalculable d’autres atrocitĂ©s humaines commises par cette derniĂšre avec notre argent et Ă  notre nom sous leur dĂ©moniaque voile des tĂ©nĂšbres.

PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE

La CIA a longtemps aimé cette forme de contrÎle mental. La programmation neuro-linguistique ou PNL utilise des mots pour induire un état hypnotique[2]archive.fo/1adyI et rendre les gens plus suggestibles.

Ils l’Ă©tudient, l’utilisent et l’enseignent Ă  leurs agents depuis des dĂ©cennies.

Vous n’en avez probablement jamais entendu parler parce que vous n’essayez pas de contrĂŽler l’esprit des gens […]. Vous n’essayez pas non plus d’aider Ă  contrĂŽler l’esprit des gens comme le ferait une animatrice de talk-shows comptant 74 millions d’adeptes sur Twitter. En parlant d’Ellen, vous savez qui d’autre est un fidĂšle adepte de la PNL?

C’est Ellen bien sĂ»r[3]archive.fo/x789r!

AMAZON, CIA, JEFF BEZOS ET, ATTENTION
 ELLEN!

[…]

En 2014, Amazon avait signĂ© un contrat de 600 millions de dollars avec, vous l’avez devinĂ©, la CIA. « Amazon a maintenant les moyens, les motivations et l’opportunitĂ© de fournir d’Ă©normes quantitĂ©s d’informations clients Ă  son nouveau partenaire commercial. Nous espĂ©rons une relation fructueuse avec la CIA. »

[…] L’agence a octroyĂ© Ă  Amazon un contrat de 600 millions de dollars, alors que ce n’Ă©tait pas l’offre la plus basse.

La trajectoire d’Amazon dans les effrayants bras de la CIA peut ĂȘtre un peu plus que la simple aspiration d’une entreprises Ă  dĂ©crocher un contrat lucratif. À la fin de 2010, alors que le public s’intĂ©ressait vivement aux documents que WikiLeaks publiait pour Ă©claircir les actions amĂ©ricaines Ă  l’Ă©tranger, Amazon a franchi une Ă©tape notable. Comme le rapportait le Guardian Ă  l’Ă©poque, Amazon « a mis un terme Ă  l’hĂ©bergement du site de lancement d’alertes en rĂ©action Ă  de fortes pressions politiques. »

Il n’a pas fallu beaucoup pour Amazon pour cĂ©der. « La sociĂ©tĂ© a annoncĂ© qu’elle supprimait WikiLeaks seulement 24 heures aprĂšs avoir Ă©tĂ© contactĂ©e par le personnel de Joe Lieberman, prĂ©sident du comitĂ© du SĂ©nat sur la sĂ©curitĂ© intĂ©rieure », a notĂ© le Guardian .

Compte tenu de la volontĂ© d’Amazon de supprimer le site WikiLeaks Ă  la simple demande des reprĂ©sentants du gouvernement amĂ©ricain, quoi d’autre pourrait-il se permettre de faire? Amazon conserve une mine d’informations dĂ©taillĂ©es sur des centaines de millions de personnes. Faut-il croire que la CIA et d’autres agences des renseignements ne s’intĂ©ressent pas aux donnĂ©es d’Amazon?

Alors, quelle est la place d’Ellen dans tout ça?

Eh bien, n’est-il pas surprenant de constater qu’Ă  chaque fois qu’Amazon prĂ©sente un nouveaux dispositif CIA anti 4e amendement[4]Aux États-Unis, le 4e amendement interdit les perquisitions et les saisies abusives de possesions ou d’informations confidentielles. d’Ă©coute Ă©lectronique, aussi connu sous le nom de produit Alexa, la comĂ©dienne prĂ©fĂ©rĂ©e de toute l’AmĂ©rique semble toujours ĂȘtre prĂ©sente pour faire une publicitĂ© comique et toujours rassurante pour le gadget.

[…]

ELLEN À VEGAS

Saviez-vous qu’Ellen possĂšde des machines Ă  sous dans un hĂŽtel de Vegas? Quel hĂŽtel vous demandez?

La Mandalay Bay bien sûr!

Maintenant, n’oublions pas la tuerie qui s’est produite Ă  Vegas. […] Vous rappelez-vous comment le seul tĂ©moin Ă  avoir interagi avec le tireur prĂ©sumĂ© qui Ă©tait liĂ© Ă  la CIA, Stephen Paddock, a fait sa seule et unique entrevue au spectacle d’Ellen?

Eh bien, le Daily Mail a confirmĂ© par la suite que la sociĂ©tĂ© mĂšre de Mandalay Bay, MGM Inc., contrĂŽlait l’entiĂšretĂ© de cette seule et unique prĂ©sentation mĂ©diatique qui fut prĂ©sentĂ©e sous une mise en scĂšne scriptĂ©e.

Jesus Campos, hĂ©ros de la fusillade de Mandalay Bay, a Ă©tĂ© contraint de donner sa seule interview Ă  Ellen DeGeneres. « MGM a Ă©tĂ© Ă  l’origine de la dĂ©cision d’annuler toutes les interviews et a passĂ© un accord avec Ellen, sachant qu’elle ne jouerait pas durement dans le temps imparti tant qu’elle aurait l’exclusivitĂ© », a dĂ©clarĂ© Ă  DailyMail.com un informateur de la tĂ©lĂ©vision.

DailyMail

Il a Ă©galement Ă©tĂ© rapportĂ©[5]archive.fo/Qv58x que le producteur d’Ellen, Andy Lassner, Ă©tait silencieux sur la façon dont il a obtenu l’interview avec Campos. […]

Le 2 octobre, Degeneres a Ă©tĂ© parmi les premiĂšres cĂ©lĂ©britĂ©s Ă  avoir tweetĂ© un lien vers une collecte de fonds pour les victimes crĂ©Ă© par le prĂ©sident de la commission du comtĂ© de Clark, Steve Sisolak, demandant ainsi Ă  ses 74 millions d’adeptes de faire un don. L’Ă©mission du mercredi incluait Ă©galement la mise en valeur des moyens disponibles pour aider les victimes de la fusillade.
« Nous voulions bien sĂ»r vous donner de l’argent », a dĂ©clarĂ© Degeneres Ă  Campos et Schuck Ă  la fin de leur comparution. « Et vous avez Ă©tĂ© tous les deux trĂšs, trĂšs spĂ©cifiques. Vous avez dit que vous ne voulez pas d’argent, vous ne voulez pas d’argent du tout. Donc, vous ne recevrez pas d’argent. »
Au lieu de cela, elle a dit Ă  Schuck que la NFL le ferait aller voir son Ă©quipe favorite, les Indianapolis Colts, et lui fournirait des billets VIP.
Pour sa participation, Campos a reçu des abonnements pour visionner la premiÚre année des Raiders à Las Vegas organisé par Shutterfly, partenaire philanthropique du Ellen Degeneres Show. Ce dernier a également fait don de 25 000$ au nom de Campos au fond créé par Sisolak.

Las Vegas Review

[…]

Faites ce que vous voulez de toutes ces informations. Je ne suis pas ici pour vous dire quoi penser. Je suis simplement ici pour regrouper toutes ces informations ouvertement accessibles en un seul endroit afin que vous puissiez prendre une dĂ©cision Ă©clairĂ©e Ă  savoir si vous souhaitez regarder le spectacle d’Ellen ou non.

Ceci me rappelle la page WikipĂ©dia d’Andy Lassner:

Ainsi, Ă  Bogota en Colombie, [un des pays du monde les plus influencĂ© par les interventions de la CIA, on retrouve les parents d’Andy Lessner, le producteur exĂ©cutif du Ellen Degeneres Show, qui y ont dĂ©mĂ©nagĂ© pour que son pĂšre puisse travailler Ă  Seagram, la compagnie dont l’hĂ©ritiĂšre Clare Bronfman a plaidĂ© coupable d’avoir gardĂ© captif des esclaves sexuels dans l’affaire NXIVM. Ceci est sans mentionner les liens de cette entreprise avec la saga Epstein].

Tout est correct. C’est probablement rien d’important. Je suis certaine que ce n’est rien d’important.

[…]

Quoi qu’il en soit, j’ai pris la libertĂ© de dĂ©poser une requĂȘte FOIA auprĂšs du Bureau des Liaisons du Divertissement de la CIA pour obtenir toutes les informations relatives Ă  Ellen Degeneres et Ă  The Ellen Degeneres Show. À ma connaissance, une telle demande n’a jamais Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e auparavant. Alors restez Ă  l’Ă©coute! Cette merde devient excitante!

Compte tenu de tout ce qui prĂ©cĂšde, je pense qu’il est prudent d’admettre qu’Ellen n’est pas exactement ce que nous avons Ă©tĂ© amenĂ©s Ă  croire.

Mais hé, ne me croyez pas sur parole. Regardez plutÎt ce que le Hollywood Reporter[6]archive.fo/egLsE a dit à ce sujet:

Quand Ellen est sortie le 30 avril 1997, un systĂšme de babillard Ă©lectronique interne Ă  la CIA s’est allumĂ© […] Qui pensait que les espions de la nation prĂȘtaient une telle attention Ă  une star de sitcom? […] Mais c’Ă©tait bien le cas, les personnalitĂ©s nationales sont des agents nationaux, aprĂšs tout […].

Hollywood Reporter

Amour et vérité,

Tiffany


DNC = Democratic National Commitee (ComitĂ© DĂ©mocratique National): Il s’agit du corps politique qui coordonne le parti dĂ©mocrate des États-Unis.

GOP = Grand Old Party: Un synonyme du parti rĂ©publicain des États-Unis.

DOD = United States Department of Defense (DĂ©partement de la DĂ©fense des États-Unis): Secteur exĂ©cutif du gouvernement chargĂ© de coordonner et de superviser tous les organismes et fonctions du gouvernement.

OIG = Office of Inspector General (Bureau d’Inspection GĂ©nĂ©ral): Division spĂ©ciale d’une agence fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine chargĂ©e de prĂ©venir des opĂ©rations illĂ©gales au sein de l’agence.

FOIA = Freedom of Information Act (Acte de la LibertĂ© Ă  l’Information): Un FOIA est une requĂȘte lĂ©gale mais complexe faite au gouvernement amĂ©ricain Ă  travers laquelle un citoyen peut obtenir une copie de documents gouvernementaux non-confidentiels.

GCHQ = Government Communications Headquarters (Quartier Général des Communications Gouvernementales): Organisme de renseignement et de sécurité du Royaume-Uni.

RĂ©fĂ©rences   [ + ]

1. archive.fo/qKzc9
2. archive.fo/1adyI
3. archive.fo/x789r
4. Aux États-Unis, le 4e amendement interdit les perquisitions et les saisies abusives de possesions ou d’informations confidentielles.
5. archive.fo/Qv58x
6. archive.fo/egLsE

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétÚre actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de maniÚre stricte la charte de DMS:


- Aucun message Ă  caractĂšre raciste ou contrevenant Ă  la loi

- Aucun appel Ă  la violence ou Ă  la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune maniÚre à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

Laisser un commentaire