« Éric Zémmour se fout de votre gueule à un niveau qui vous dépasse »

Source: Youtube
Auteur: Marcel Dubreuilh
Contact: twitter.com/DubreuilhMarcel


Éric Zémmour — je suis le bonhomme depuis le début — s’est vraiment fait connaître au moment où il a sorti son livre « Le premier sexe. »

Il faut se mettre dans le contexte de l’époque. À l’époque, celui qui a ouvert la brèche sur la critique du féminisme avec son livre « Vers la féminisation », c’est Alain Soral.

Et Éric, il est arrivé derrière et il s’est engouffré dans la brèche. C’est pas le seul: Il y avait aussi Natacha Polony.

Éric Zémmour, personnellement, j’aimais beaucoup. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il disait des vérités qui dérangeaient, que ce soit sur le féminisme, les LGBT et même le CRIF.

Donc, je me disais comme beaucoup: « Et bien, c’est cool. », même si en même temps je me demandais comment ça se faisait qu’il ait la permission de dire à la télévision des trucs que les autres n’ont pas le droit de dire.

Bon… On devine un peu tous pourquoi lui a le droit de dire certaines choses. N’est ce pas?

Jusqu’au moment où arrive la question centrale, la question tant redoutée, celle du conflit israélo-palestinien.

Et là, ça bloque. Éric Zémmour bloque. Il ne veut pas se positionner, alors que normalement, il se positionne sur tout. Mais là, ça ne se passe pas. Sur ce sujet, il ne tranche pas.

Il fait savoir sur Radio Courtoisie qu’il ne veut pas jouer le rôle du Bernard Henri-Lévy pro-israélien ou celui du René Grouman anti-israélien.

Alors, on se demande pourquoi il évite le sujet.

C’est simplement parce que, si à l’époque, il avait été clair sur cette question, il n’aurait pas le soutien qu’il a aujourd’hui.

Donc, Éric Zémmour a emmagasiné du goy[1]Expression signifiant de gagner en popularité chez des auditeurs non-juifs. pendant tout ce temps là, pour nous expliquer ensuite qu’Israël est le reflet de la France.

Ça veut dire que, pendant dix ans, personne n’entend Éric Zémmour prendre position sur le sujet. Et, du jour au lendemain, on le retrouve en kippa en train de faire une conférence dans une synagogue.

Dans son dernier livre, « Destin Français », Éric Zémmour nous dit:

Israël est aujourd’hui la nation que la France s’interdit d’être […] Sans le nationalisme juif, la France s’abîme dans la sortie de l’histoire.

Éric Zémmour

Elle n’est pas belle celle-là? C’est ce qu’explique très bien l’auteur Youssef Hindi: « Zémmour confond l’assimilation et la dissimulation. »

De plus, il se trahit lorsqu’il déclare:

C’est comme moi, je m’appelle Éric, Justin, Léon. Mais à la synagogue, je m’appelle Moïse.

Éric Zémmour

Exemples concrets: Moi, je m’appelle Marcel dans la rue, à l’église et chez moi. Youssef, il s’appelle Youssef dans la rue, à la mosquée et chez lui.

Mais Zémmour, il s’apelle Moïse chez lui et à sa synagogue, mais lorsqu’il est temps de passer à l’émission de Laurent Ruquier ou de Thierry Ardisson, il s’appelle Éric.

On a donc l’impression qu’Éric Zémmour est un français catholiques blanc qui défend les intérêts de la France, mais en fait c’est un juif ashkénaze du « Décret Crémieux » qui défend les intérêts d’Israël en se servant de la France.

Ne l’oubliez pas: « Les plans sont dans les cartons. » C’est ce que disait Zémmour dans son livre « Un quinquennat pour rien. »

L’état major de l’armée sait qu’un jour viendra où il devra reconquérir ses terres devenues étrangères sur notre propre sol. Le plan est déjà dans les cartons, il a pour nom « Opération Ronces. » Il a été mis au point avec l’aide des spécialistes de l’armée israéliennes qui ont transmis à leurs collègues français leur expérience à Gaza.

Éric Zémmour

Zémmour a eu cette information. C’est incroyable n’est-ce pas?

Zémmour est dans la dissimulation. C’est l’homme qui est censuré partout en France et qui le fait savoir sur toutes les chaînes de télévision.

Le 24 octobre 2018 sur BFM TV, la chaîne de l’israélien Patrick Drahi, un débat est organisé. Les débatteurs sont Éric Zémmour et Patrick Weil, et l’arbitre de ce théâtre c’est Nathalie Levy[2]L’ironie dans ce paragraphe réside dans le fait que tous ces gens sont juifs et/ou israéliens..

De plus, les sujets abordés sont l’immigration, l’islam, les guerres de civilisations et la théorie du Grand Remplacement.

Ainsi, nous avons, Zémmour, Weil et Levy, sur la chaîne de Drahi, qui parlent du Grand Remplacement.

Pirouette ou pas pirouette? Moi, je dis pirouette.

Et forcément, pendant ces débats, ça balance à fond sur les arabo-musulmans. Pourtant, on ne verra jamais un musulmans sur les plateaux de télévision.

Le français de base croit vraiment que tous les musulmans de France sont soit des terroristes, soit des délinquants qui frappent les personnes âgées.

J’ai beau connaître des musulmans bien sous tous les rapports qui parlent un français châtié, mais on ne les verras jamais sur les plateaux de télévisions.

Donc, il faut bien prendre conscience que le Grand Remplacement d’en haut n’est pas fait par les musulmans — si vous voyez ce que je veux dire — et que ce n’est pas les musulmans qui organisent le Grand Remplacement d’en bas non plus.

De plus, si vous regardez bien, tout cela passe comme une lettre à la poste: Bernard Henry-Lévy détruit la Libye, George Soros organise les vagues migratoires, puis Zémmour pousse les chrétiens contre les musulmans.

Cela mènera vers une guerre civile qui arrangera qui? Pas la France, ça c’est certain.

Conclusion: Éric Zémmour se fout de votre gueule, mais à un niveau qui vous dépasse.

Donc, consultez le lien du texte « Éric Zémmour: Assimilation ou Dissimulation » de Youssef Hindy[3]https://www.academia.edu/37502034/%C3%89ric_Zemmour_Assimilation_ou_dissimulation.

Références   [ + ]

1. Expression signifiant de gagner en popularité chez des auditeurs non-juifs.
2. L’ironie dans ce paragraphe réside dans le fait que tous ces gens sont juifs et/ou israéliens.
3. https://www.academia.edu/37502034/%C3%89ric_Zemmour_Assimilation_ou_dissimulation

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétère actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte de DMS:


- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi

- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

Laisser un commentaire