Entrevue d’Alexandre Cormier-Denis sur QUB Radio censurée par Québecor

Source: Journal de Québec
Auteur: Agence QMI
Contact: journaldequebec.com/auteur/agence-qmi


NOTE IMPORTANTE

Cet article et cette vidéo furent censurés du site web du Journal de Québec, une division de Québecor. Ils ont été retracés par DMS pour des raisons d’archivage. DMS tient à rappeler que le partage de cette vidéo et de cet article ne signifie pas nécessairement une approbation des points de vue présentés.


Le président d’Horizon-Québec, Alexandre Cormier-Denis, croit qu’il est « tout à fait légitime de partager le nom des commerces » qui se font « collaborateurs » de l’islamisation.

« Je crois que l’islamisation des mœurs auxquelles on assiste actuellement au Québec, c’est quelque chose à dénoncer. Je pense qu’il est tout à fait légitime de partager le nom des commerces qui se font les collaborateurs de cette islamisation », a-t-il exprimé à l’émission Franchement dit à QUB radio, mardi.

M. Cormier-Denis a été invité afin de parler de l’article « Quatre bouteilles de vin » du chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé. Dans son texte, M. Lagacé raconte que le 7 décembre dernier, un groupe de huit personnes a décidé de quitter un restaurant « apportez votre vin » après s’être fait informer qu’il devrait se passer de vin. L’épouse du propriétaire leur avait mentionné qu’un groupe de musulmans avait réservé une partie du restaurant et qu’il ne voulait pas qu’il y ait d’alcool dans l’établissement lors de leur passage.

« Ce à quoi on a assisté dans le récit que fait M. Lagacé dans La Presse, c’est l’instauration de la charia et l’imposition de la charia dans un restaurant, à des clients, qui je le rappelle tout de même, étaient dans un restaurant « apportez votre vin » », a expliqué le président d’Horizon-Québec, une organisation qui se présente comme étant un organisme à but non lucratif qui a pour objectif la diffusion de la langue française, le réseautage entre pays francophones et la défense du principe de souveraineté des États-nations.

Le chroniqueur de La Presse n’a pas nommé le restaurant dans son article. Cependant, Alexandre Cormier-Denis a dévoilé le nom de l’établissement sur son compte Twitter.

« Évidemment, je suis quelqu’un qui est légaliste; je n’appelle absolument pas à des gestes de violence, mais je dis que nous avons le pouvoir, en tant que Québécois, peu importe la raison, […] de boycotter ce restaurant. C’est la raison pour laquelle j’ai révélé le nom de ce restaurant », a mentionné Alexandre Cormier-Denis.

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétère actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte de DMS:


- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi

- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

Laisser un commentaire