Le gouvernement Trudeau paie les médias pour écrire des articles sur les changements climatiques

Source: The Post Millenial
Auteur: Nico Johnson
Contact: thepostmillennial.com/author/nicoj


Le ministère du Patrimoine canadien, qui est dirigé par le député libéral du parlement Steven Guilbeault, paie des journalistes pour écrire des articles sur le changement climatique, selon Blacklock’s Reporter.

Lors du lancement de l’Initiative de journalisme local en 2019, le ministre du Patrimoine Canadien de l’époque, Pablo Rodriguez, a déclaré que « notre gouvernement est déterminé à faire en sorte que les Canadiens partout dans le monde continuent d’avoir accès à des nouvelles exactes, diversifiées et pertinentes. »

Malgré cela, ces subventions financées par l’État ont servi à écrire des articles sur le changement climatique. L’Association canadienne des médias, par exemple, a reçu 14,4 millions de dollars l’année dernière.

En plus de cela, la publication du Yukon The Narwhal a reçu une subvention après avoir écrit: « Il semble que la Colombie-Britannique est toujours en feu… Le Narwhal suit les engagements du gouvernement envers le changement climatique et sépare le blé de l’ivraie. »

Le Narwhal a ensuite publié des articles comme « Rencontrez les activistes climatiques de l’Alberta qui disent qu’ils n’ont pas peur de Jason Kenney. »

Une autre publication qui a reçu une subvention était le Nunavut Nunatsiaq News, qui a également reçu une subvention du gouvernement pour payer un journaliste pour couvrir « les effets du changement climatique sur l’Arctique. » De même, The Winnipeg Free Press a reçu une subvention afin qu’ils puissent embaucher un journaliste qui se consacrerait aux changements climatiques.

L’initiative de journalisme local est un élément clé du plan du premier ministre Justin Trudeau pour relancer l’industrie du journalisme en difficulté au Canada. En 2019, Trudeau s’est engagé à investir près de 600 millions de dollars dans ce qui est devenu un plan de sauvetage des médias controversé.

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétère actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte de DMS:


- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi

- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

Laisser un commentaire