Richard Martineau: Qu’est ce qu’il y a de mal à ce que les enfants apprennent les concepts de l’Islam?

Lors de la polémique des accommodements religieux (ou accommodements raisonnables) au Québec un peu avant 2007, Richard Martineau défendait des positions très curieuses. Lors de son entretient à son émission Franchement Martineau avec Jean Morse Chevrier de l’Association des Parents Catholiques du Québec, une association protestante (d’où leur support de la liberté d’enseignement), le chroniqueur affirmait supporter l’enseignement des points importants de l’Islam dans les écoles primaires jusqu’à encourager le droit d’autonomie de décision des enfants de moins de 12 ans. Pourtant, c’est seulement un peu plus d’une année plus tard que M. Martineau fit volte-face en supportant la guerre en Libye sous le prétexte que Kadhafi serait un dictateur[1]https://www.youtube.com/watch?v=HBViGbtHjfM tout en publiant des chroniques radicalement contre toute forme d’islamisation. « Quand le monde sera musulman », écrira-t’il le 19 juin 2008[2]archive.md/HfHcz en basant son argumentation sur Mark Steyn, un auteur juif américain[3]https://en.wikipedia.org/wiki/Mark_Steyn qui tente de se faire passer pour un catholique. Pourquoi Martineau a-t’il changé d’avis aussi vite alors que l’inquiétude face à l’Islam régnait déjà chez les gens depuis le mystérieux attentat du 11 septembre 2001[4]https://www.dansmessouvenirs.com/2019/11/07/le-11-septembre-le-narratif-officiel/?

Eh bien, le Québec a changé depuis le temps de Donalda [sic]. Le Québec a changé maintenant: Il y a des gens de toutes les confessions, de toutes les religions. Moi je trouve cela intéressant que mes enfants puissent justement s’ouvrir aux religions des autres, non? Qu’ils puissent connaître les principes de base.

Richard Martineau

Mais qu’est ce qu’il y a de mal à ça? Qu’est ce qu’il y a de mal à ce que les enfants apprennent les principes de l’Islam, du bouddhisme? Moi je trouve cela intéressant. Moi je n’ai pas eu la chance d’apprendre ces religions là. Et j’ai des trous dans ma culture: Je trouve ça intéressant que les enfants puissent s’ouvrir aux autres comme ça.

Richard Martineau

Mais la liberté de religion, ça ça veut dire « chez vous. » Si, chez vous, vous voulez apprendre à vos enfants que Patoff a créé le monde, mais c’est parfait. Vous pouvez le faire, c’est chez vous, mais ce n’est pas la place de l’école. C’est à dire; que les juifs apprennent à leurs enfants les principes de leur religion, mais chez eux, après l’école ou le samedi matin. Ça ne serait pas un arrangement raisonnable ça? C’est à dire, à l’école, on apprend les différentes religions sous l’angle culturel et historique et si vous voulez vraiment faire une éducation religieuse à vos enfants, faites le le week-end.

Richard Martineau

Et ça ça vous dérange que vos enfants apprennent les doctrines de l’Islam à l’école?

Richard Martineau

Écoutez. Lorsque l’on enseigne la politique aux enfants on leur parle des mouvements de gauche, on leur parle des mouvements de droite puis, après cela, c’est aux enfants à faire leur choix. C’est correct ça. Alors, on leur présente différentes religions et, après ça, c’est à eux de choisir ce qui les intéresse la-dedans.

Richard Martineau

Références   [ + ]

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétère actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte de DMS:


- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi

- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

2 commentaires sur “Richard Martineau: Qu’est ce qu’il y a de mal à ce que les enfants apprennent les concepts de l’Islam?
  1. Comme beaucoup de gens ça position a changé sur la Question… En sommes peut-être la formule …L’ouverture a l’autre ok mais quand c’est juste d’un sens ça prends le bord . Un peu comme exprimé par Mario Dumont accepter l’autre sans pour autant s’effacer .

  2. Il n’est pas cohérent pour deux secondes et il se contredit à chaque deux phrases. Et là je ne fait pas mention de son abjecte arrogance face à la religion catholique. Franchement, Martineau.

Laisser un commentaire