La « Véritable Passoire: » La saga inédite entre TVA Nouvelles et le chemin Roxham

Hypocrisie

C’est évidement lorsque c’est leur propre égo qui est menacé que les cosmopolites ainsi que la majorité des journalistes changent soudainement de discours pour que ce dernier rime parfaitement avec le discours que le peuple s’écrit à tue-tête depuis des années.

Cela fait très longtemps que les manifestants contre l’immigration « illégale » ainsi que plusieurs activistes dans les milieux nationalistes se partagent entre eux la blague que le chemin Roxham à Saint-Bernard-de-Lacolle est une véritable passoire à migrants. Il ne suffit que de taper les mots « Roxham » et « Passoire » dans la barre de recherche de Twitter pour être enseveli de références à ces vagues d’immigrants hors de contrôle.

Curieusement, malgré que le terme était pratiquement rendu généralisé dans le vocabulaire politique, les médias semblaient éviter de l’utiliser. Lorsqu’ils étaient forcés à confronter cette terminologie, des journalistes comme Yves Poirier optaient pour l’utiliser entre guillemets.

Plusieurs manifestants à la frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle portent la « passoire » à spaghetti.

Yves Poirier

Un peu d’histoire

À la suite de l’élection de Donald Trump aux États-Unis, alors que les débats politiques face à l’immigration se faisaient de plus en plus sentir au Québec — notamment à cause de groupes comme La Meute et Storm Alliance qui attiraient l’attention des baby-boomers vers cet enjeu — TVA Nouvelles profitera immédiatement de l’occasion pour en faire un reportage « choc » qu’ils présenteront à J.E. en février 2017. Leur sujet? L’immigration « illégale » à la frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle. À cet époque, la terminologie qu’ils utiliseront pour définir ce flux d’immigrants se limitera à « frontière poreuse. »

Frontière poreuse, frontière dangereuse?

Yves Poirier

En créant le « buzz » à l’aide de tels reportages, TVA Nouvelles devint gagnant sur tous les fronts. Par ce procédé, ils réussiront à aller chercher tellement de public que nos bolcheviques québecois, aussi connus par les médias sous le nom « d’antifascistes », se réuniront en masse à plusieurs occasions aux abords de la frontière sur le chemin Roxham pour contre-manifester les attroupements de La Meute et de Storm Alliance qui faisaient surface de temps à autre. Ceci se déroulera sous la supervision médiatique de TVA Nouvelles qui aura une place de choix quand à la couverture des évènements. Par un procédé très malhonnête, ils prendront une position neutre, même biaisée vers les terroristes antifas qu’ils qualifieront de « dénonciateurs du racisme. » De l’autre côté, ils qualifieront Storm Alliance « d’organisation qui se défend d’être raciste et xénophobe. » Rien de mieux pour artificiellement attiser la haine envers n’importe quelle entité se qualifiant comme nationaliste.

D’un côté, […] Storm Alliance, […] une organisation proche de l’extrême-droite qui se défend d’être raciste et xénophobe.

De l’autre, des membre entre autre du mouvement Solidarité Sans Frontières, réunis pour soutenir les personnes migrantes et dénoncer le racisme.

Audrey Gagnon

Parmi les affrontements les plus marquants à Saint-Bernard-De-Lacolle, on retrouve celui du 1 juillet 2017[1]https://www.youtube.com/watch?v=H8UZrMQblUI[2]https://www.youtube.com/watch?v=rXywMNCEBeM, du 30 septembre 2017[3]https://www.youtube.com/watch?v=VCVTvG8YTk8 et évidemment celui du 19 Mai 2018 qui impliqua une lâche attaque de la part de ces terroristes envers Faith Goldy[4]https://www.youtube.com/watch?v=tz5xFHUAZH0. L’attaque fut totalement ignorée par les média. On ne se doute pas que leur objectif était de centrer l’attention de leur public sur l’arrestation planifiée de Jaggi Singh, le faisant passer, lui et sont groupe d’activistes violents, comme de vrais martyrs. Yves Poirier, qui était encore le journaliste assigné pour l’évènement, ne mentionna même pas une fois l’attaque qu’aura subi Faith Goldy.

Le fardeau du Québec

C’est aujourd’hui, face à l’hystérie médiatique entourant la propagation d’une pseudo-pendémie mondiale, qu’Yves Poirier est monté sur ses grands chevaux et, après plus de 3 ans de décalage, a finalement qualifié le chemin Roxham de passoire dans une publication Twitter ainsi que dans un reportage.

Le chemin Roxham à Saint-Bernard-de-Lacolle demeure une véritable passoire. Une trentaine de migrants par jour. TVA Nouvelles a appris que Québec est en discussion avec Ottawa afin d’éviter qu’ils se retrouvent tous à Montréal.

Yves Poirier

C’est bien la première fois où l’on peut voir TVA Nouvelles prendre autant au sérieux la situation de l’immigration. En temps normal, lorsqu’il est question de couvrir l’afflux d’immigrants à la frontière, l’équipe de TVA a plutôt tendance à rester à Saint-Bernard-de-Lacolle. Cette fois, ils ont été jusqu’à tracer certains demandeurs d’asile jusqu’à un centre YMCA de Montréal pour vérifier si ces derniers se pliaient aux nouveaux règlements de la ville.

Pourtant, il existe bien d’autres facteurs qui démontrent une malhonnêteté de la part de TVA face à l’immigration qu’ils couvrent médiatiquement. En effet, très peu de gens réalisent que, à quelques exceptions près, l’entièreté des migrants irréguliers interceptés par la GRC sont hébergés à Montréal. Il ne s’agit pas seulement du chemin Roxham. Nous parlons ici de l’entièreté des demandeurs d’asile du Canada. Pratiquement tous, après avoir franchi la frontière, sont mis sous la tutelle de la ville de Montréal.

Les statistiques d’interceptions de migrants faits par la GRC sont des documents publics disponibles sur le site du gouvernement du Canada [5]archive.md/3v9QU[6]archive.md/9L7U4[7]archive.md/zpskq[8]archive.md/hvFnU. Lorsqu’on étudie ces documents, on constate que, depuis 2017, le nombre d’interception d’immigration irrégulière a gonflé à un point tel que le Québec à lui seul s’est vu devenir la province d’accueil de plus de 95% des immigrants du Canada. Il est important de noter qu’en plus de ces irrégularités, les immigrants venant « chercher refuge » pensent toujours qu’il sont sur une Canadian Land malgré leur présence sur des terres canadiennes-françaises.

Normalement, les demandeurs d’asile sont redirigés vers des abris temporaires à Montréal. Mais le gouvernement fédéral est en train de modifier ce protocole, en les plaçant dans des abris dans un endroit qui n’a pas encore été annoncé pour observer une période d’isolement de 14 jours.

CTV News

On s’attendrait normalement à voir nos médias dénoncer ce phénomène qui, en plus d’avoir un important impact démographique, a un énorme impact économique sur le Québec. Pourtant, ce n’est pas le cas.

De plus, nous sommes très loin d’une situation où le fédéral se préoccupe de couvrir l’entièreté des frais engendrés par ces demandeurs d’asile. C’est à la suite de pressions du gouvernement de la CAQ et d’une entente avec les États-Unis que le gouvernement fédéral a finalement décidé de fermer Roxham Road le 19 Mars. Nous sommes chanceux de ne pas réellement face à une crise puisque le fédéral avait même l’intention de laisser le chemin ouvert[9]https://torontosun.com/opinion/columnists/lilley-trudeau-finally-closes-illegal-border-crossing. Ceci explique pourquoi le chemin a pris tant de temps avant d’être fermé. Le Québec, étant la seule province touchée par ces entrés irrégulières, n’était certainement pas une priorité pour bébé Trudeau.

Vendredi, tous les demandeurs d’asile entrant au Québec en provenance des États-Unis à Roxham Road seront temporairement hébergés pendant 14 jours d’isolement obligatoire aux frais du gouvernement fédéral, a déclaré jeudi la vice-première ministre Chrystia Freeland.

CTV News

En vain, Yves poirier et la chaîne TVA Nouvelles en général continuent de faire ce qu’ils savent faire de mieux: Ils dénoncent une « montée des chiffres » dans l’objectif de gagner l’attention d’un public baby-boomer pseudo-conservateur tout en restant politiquement neutre en ne dénonçant jamais les objectifs colonialistes cachés derrière les politiques canadiennes-anglaises. « Ça ne dérougit pas sur le chemin Roxham » est la seule conclusion à laquelle Yves Poirier est capable de parvenir dans le reportage ci-dessous. Nous nous faisons dépouiller de toutes les manières possibles de nos ressources, mais TVA Nouvelles trouve toujours le moyen de tourner autours du pot sans jamais dénoncer la frauduleuse culpabilité du gouvernement fédéral.

Jaggi a raison

Pour finir, il est important de préciser un détail très important par rapport à la manière dont TVA couvre ces entrés au Québec. Ils ont créé « buzz » à l’échelle provinciale en 2017 avec leur reportage J.E.[10]https://www.tvanouvelles.ca/2017/02/14/frontiere-poreuse-frontiere-dangereuse et depuis ne font que recycler la nouvelle. Leur rhétorique se basais à l’époque sur la prémisse que ces gens étaient des immigrants illégaux. « Des immigrants illégaux qui entrent par dizaines au pays pour obtenir le status de réfugié » était la description que donnait Paul Larocque des gens qui traversaient la frontière au début du reportage.

Rien ne peut être aussi faux que de telles affirmations. Ces gens, selon les lois canadiennes, ne sont pas illégaux. En pénétrant pacifiquement nos frontières et en demandant l’asile, toujours selon les lois colonisatrices du Canada, les « demandeurs d’asile » sont dans le plein droit de recevoir de l’assistance charitablement payée par nos taxes. Et cela, Jaggi Singh l’a très bien compris.

Aucun demandeur d’asile traversant Roxham Road ou ailleurs n’a été inculpé au pénal ou autrement pour avoir franchi la frontière « illégalement. » Au lieu de cela, ils sont arrêtés et détenus, très brièvement, puis leur demande est traitée. Les demandeurs d’asile à la frontière ne sont pas « illégaux. »

Jaggi Singh

Le chemin Roxham, qui est situé à la frontière canado-américaine, à moins d’une heure de Montréal, permet aux migrants qui le traversent de venir présenter une demande d’asile au Canada. Cette possibilité est offerte dans le cadre de l’Entente sur les tiers pays sûrs.

Radio-Canada

Ainsi, en se servant du chemin Roxham Road pour engendrer du trafic sur leurs plateformes, TVA Nouvelles a volontairement créé une division politique sur un enjeu créé de toute pièce. L’immigration à Saint-Bernard-de-Lacolle est présente depuis toujours, mais est simplement en montée depuis l’élection de Donald Trump. Cette division a engendré plusieurs « clash » idéologiques qui n’ont servi qu’à salir encore une fois l’image des nationalistes. La frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle est un enjeux qui implique simplement la souveraineté du Québec. Point.

Pourtant, TVA a réussi a transformer cet enjeux en chambre à échos dans laquelle on ne peut entendre qu’une panoplie de pseudo-nationalistes et de progressistes se chamaillant sur combien et sur quel genre d’immigrant il est raisonnable de laisser passer.

Voici un autre bon exemple de Fake News dont TVA Nouvelles est complice. Créer la nouvelle pour ensuite couvrir la nouvelle ad infinitum.

Le dossier dédié aux demandeurs d’asile
à Saint-Bernard-de-Lacolle sur le site de TVA
Nouvelles continent 142 articles et reportages

Références   [ + ]

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétère actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte de DMS:


- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi

- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

Laisser un commentaire