Simulation d’une pandémie mondiale au Coronavirus en octobre 2019 organisée avec la fondation Bill Gates

En octobre 2019, la fondation de Bill Gates, ainsi que le Forum Économique Mondial et l’École de Santé Publique Bloomberg John Hopkins ont assisté à un exercice visant à simuler une pandémie mondiale de type Coronavirus[1]archive.md/OHn11. Cet exercice visait à « illustrer les efforts de préparation à une pandémie, les décisions de réponse et la coopération requises des entreprises mondiales, des gouvernements et des leaders de la santé publique. »[2]archive.md/T2M0

Voici quelques citations traduites automatiquement en français qu’il est possible de trouver sur le site web dédié à l’événement. Certaines portions de l’exercice ont aussi été filmés par l’équipe de production.


Le scénario de l’évènement 201

L’événement 201 simule une épidémie d’un nouveau coronavirus zoonotique transmis de chauves-souris à des porcs à des personnes qui finit par devenir efficacement transmissible d’une personne à l’autre, conduisant à une grave pandémie. Le pathogène et la maladie qu’il provoque sont largement calqués sur le SRAS, mais il est plus transmissible en milieu communautaire par les personnes présentant des symptômes bénins.

La maladie commence dans les élevages de porcs au Brésil, doucement et lentement au début, mais elle commence ensuite à se propager plus rapidement dans les établissements de santé. Lorsqu’elle commence à se propager efficacement d’une personne à l’autre dans les quartiers à faible revenu et densément peuplés de certaines des mégapoles d’Amérique du Sud, l’épidémie explose. Il est d’abord exporté par voie aérienne vers le Portugal, les États-Unis et la Chine, puis vers de nombreux autres pays. Bien qu’au départ certains pays soient capables de le contrôler, il continue de se propager et d’être réintroduit, et finalement aucun pays ne peut maintenir le contrôle.

Il n’y a aucune possibilité qu’un vaccin soit disponible la première année. Il existe un médicament antiviral fictif qui peut aider les malades mais ne pas limiter de manière significative la propagation de la maladie.

Étant donné que l’ensemble de la population humaine est sensible, au cours des premiers mois de la pandémie, le nombre cumulé de cas augmente de façon exponentielle, doublant chaque semaine. Et à mesure que les cas et les décès s’accumulent, les conséquences économiques et sociales deviennent de plus en plus graves.

Le scénario se termine au point de 18 mois, avec 65 millions de morts. La pandémie commence à ralentir en raison du nombre décroissant de personnes sensibles. La pandémie se poursuivra à un certain rythme jusqu’à ce qu’il existe un vaccin efficace ou jusqu’à ce que 80 à 90% de la population mondiale soit exposée. À partir de ce moment, il s’agit probablement d’une maladie endémique de l’enfant.

The Event 201

Références   [ + ]

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétère actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte de DMS:


- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi

- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

Laisser un commentaire