L’arnaque « Octobre Rose » dénoncée par un cancérologue

INFORMATION

L’arnaque derrière le dépistage du cancer du sein et de l'industrie du cancer en général. Le chirurgien et cancérologue Gérard Delépine explique clairement pourquoi ce dépistage est inutile.

Cette vidéo est une réalisation de: Dr. Jérémie Mercier

Pour visiter le site web de cette production: jeremie-mercier.com/octobre-rose-la-totale-arnaque


TÉLÉCHARGER

N'oubliez pas de ne jamais directement partager ces liens puisqu'ils risquent de disparaître dans le futur. Partagez toujours l'adresse vers notre site web: dansmessouvenirs.com/arnaque-octobre-rose-denoncee-par-un-cancerologue


ARTICLE

|AUTN=Dr. Jérémie Mercier&CON1=https://www.youtube.com/channel/UCeN_qQV829NYf0pvPJhW5dQ&SWEB=https://www.jeremie-mercier.com/octobre-rose-la-totale-arnaque&VLBY=arnaque-octobre-rose-denoncee-par-un-cancerologue/3d6e5e1c25f22d20114edf6d3630a5da7ea84814&VYTB=joJ6H2QL_7A&|

L’arnaque derrière le dépistage du cancer du sein

Julie a 50 ans.

Julie est heureuse dans sa vie. Elle a un mari, deux enfants et un travail qu’elle aime.

Elle passe beaucoup de temps avec sa famille, mais elle a toujours un moment de libre pour sa passion: l’athlétisme.

Elle adore courir. Elle enfile ses chaussures de sport au moins deux fois par semaine pour faire un footing.

En plus, c’est bon pour la santé.

D’ailleurs, Julie est en très bonne santé.

A 50 ans, elle peut faire des semi-marathons et elle tombe rarement malade.

Bien sûr, il lui arrive d’avoir un petit rhume, mais jamais rien de bien méchant.

D’ailleurs, son entourage est surpris par sa vitalité… Tout comme son médecin traitant.

Bref, Julie est heureuse.

Mais Julie est aussi une femme.

Et elle tient à ce que les femmes aient de meilleurs droits et vivent leur vie au mieux.

C’est pour ça qu’il y a deux jours, elle a couru dans le cadre de l’opération Octobre Rose.

Octobre Rose, elle trouve que c’est très important. Car cette opération permet de récolter des fonds pour mieux combattre le cancer du sein.

Toutes les femmes devraient pouvoir guérir de cette terrible maladie.

Donc si elle peut aider les femmes et courir en même temps, Julie dit oui!

En parlant de cancer du sein, Julie doit se rendre à son rendez-vous pour se faire dépister. Cet examen est une chance et Octobre Rose milite pour que chaque femme à partir de 50 ans puisse faire ce dépistage gratuit qui sauve tant de vies. 

Elle est sûre d’elle car elle est en pleine forme.

Tout son entourage la rassure. Car évidemment, Julie stresse un petit peu.

Mais c’est important. Elle l’entend partout (il n’y a pas que Octobre Rose qui le dit): il faut se faire dépister régulièrement.

Elle arrive donc chez le radiologue… Et le médecin, très sympathique, lui explique la procédure.

Elle place donc son premier sein sur le mammographe. Une deuxième plaque vient compresser le sein.

C’est désagréable, mais Julie sait que c’est important pour sa santé.

Même procédure avec le deuxième sein.

Le médecin inspecte les clichés et tout semble aller pour le mieux. Ouf. Il lui dit qu’elle recevra les résultats chez elle d’ici deux semaines.

Julie, très contente, rentre chez elle et oublie rapidement cet épisode.

Deux semaines plus tard, elle regarde son courrier et voit la lettre avec les résultats de son dépistage.

« Ah oui, c’est vrai! »

Elle ouvre la lettre. Difficile de comprendre quelque chose… Mais elle tombe sur ceci:

« Problème d’une zone hétérogène sur le sein gauche. »

Certes, cette phrase est un peu mystérieuse, mais le mot “problème”, ça elle comprend.

Julie rappelle donc le médecin et fait des examens complémentaires.

Après ces autres examens, le résultat est sans appel.

Julie a un cancer du sein. Plus précisément au sein gauche.

“Rien de grave”, lui dit le médecin. “Une opération, une petite chimio et un peu de radiothérapie permettront de s’en débarrasser rapidement.”

Après ces traitements, tout de même assez éprouvants, et qui auront duré 6 mois, les médecins lui annoncent finalement qu’elle est sauvée! 

Julie a vaincu son cancer!

Mais ce que Julie ignorait, c’est que la radiothérapie qu’elle a subie lui a irradié non seulement le sein, mais aussi certaines coronaires (artères qui vascularisent le cœur).

Ce que Julie ignorait, c’est qu’elle aurait vécu longtemps sans être embêtée par ce cancer qui serait resté inoffensif. Mais le “soigner” lui a finalement amené d’autres problèmes plus graves encore (notamment des problèmes cardiaques suite à l’irradiation). 

Ce que Julie ignorait, c’est qu’elle s’est fait berner sur toute la ligne avec cette histoire de dépistage de cancer du sein. Scandale auquel elle a contribué sans le savoir!


Toi ou l’un de tes proches a sûrement connu quelqu’un atteint par ce cancer.

Et c’est important de mieux comprendre cette maladie et de savoir comment la prévenir ou guérir.

D’autant plus que chaque année, tout le monde a le droit à l’opération Octobre Rose. Avec les rubans et les affiches roses à foison…difficile d’y échapper!

Cette opération est simple: 

Les femmes courent en rose pour lever des fonds pour la “recherche contre le cancer du sein” et sensibiliser aux mammographies de dépistage.

Une mammographie de dépistage est destinée à des femmes sans aucun symptôme.

Elle permet de chercher un petit cancer, dans l’espoir de le repérer avant qu’il soit problématique.

Dit comme ça, ça paraît génial.

Tu te débarrasses du problème avant qu’il soit embêtant.

Même la Sécu promeut le dépistage. Elle envoie un courrier tous les 2 ans pour rappeler aux femmes entre 50 et 74 ans de prendre rendez-vous[1] Dépistage gratuit du cancer du sein pour les femmes entre 50 et 74 ans. Assurance Maladie. Updated May 10, 2021. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-sein/depistage-gratuit-50-74-ans.

Aussi, comment se douter que ce dépistage puisse être dangereux?

Pourtant, tu pourrais le savoir… Plusieurs études internationales mettent en lumière l’arnaque du dépistage du cancer du sein [2]Miller AB, Wall C, Baines CJ, Sun P, To T, Narod SA. Twenty five year follow-up for breast cancer incidence and mortality of the Canadian National Breast Screening Study: randomised screening trial. BMJ. 2014;348. doi:10.1136/bmj.g366[3]Jørgensen KJ, Gøtzsche PC, Kalager M, Zahl P-H. Breast Cancer Screening in Denmark: A Cohort Study of Tumor Size and Overdiagnosis. Ann Intern Med. 2017;166(5):313-323. doi:10.7326/M16-0270[4]Baum M. Harms from breast cancer screening outweigh benefits if death caused by treatment is included. BMJ. 2013;346:f385. doi:10.1136/bmj.f385[5]Gøtzsche PC, Jørgensen KJ. Screening for breast cancer with mammography. Cochrane Database Syst Rev. 2013;(6):CD001877. doi:10.1002/14651858.CD001877.pub5[6]Gøtzsche PC, Jørgensen KJ. Effect of population-based screening on breast cancer mortality. The Lancet. 2012;379(9823):1297; author reply 1298. doi:10.1016/S0140-6736(12)60039-7[7]Thornton H. Effect of population-based screening on breast cancer mortality. The Lancet. 2012;379(9823):1296-1297. doi:10.1016/S0140-6736(12)60550-9[8]Riva C, Biollaz J, Foucras P, Junod B, Nicot P, Spinosa J-P. Effect of population-based screening on breast cancer mortality. The Lancet. 2012;379(9823):1296. doi:10.1016/S0140-6736(12)60548-0.

Et par la même occasion, la mascarade qu’est Octobre Rose.

Références   [ + ]

1. Dépistage gratuit du cancer du sein pour les femmes entre 50 et 74 ans. Assurance Maladie. Updated May 10, 2021. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-sein/depistage-gratuit-50-74-ans
2. Miller AB, Wall C, Baines CJ, Sun P, To T, Narod SA. Twenty five year follow-up for breast cancer incidence and mortality of the Canadian National Breast Screening Study: randomised screening trial. BMJ. 2014;348. doi:10.1136/bmj.g366
3. Jørgensen KJ, Gøtzsche PC, Kalager M, Zahl P-H. Breast Cancer Screening in Denmark: A Cohort Study of Tumor Size and Overdiagnosis. Ann Intern Med. 2017;166(5):313-323. doi:10.7326/M16-0270
4. Baum M. Harms from breast cancer screening outweigh benefits if death caused by treatment is included. BMJ. 2013;346:f385. doi:10.1136/bmj.f385
5. Gøtzsche PC, Jørgensen KJ. Screening for breast cancer with mammography. Cochrane Database Syst Rev. 2013;(6):CD001877. doi:10.1002/14651858.CD001877.pub5
6. Gøtzsche PC, Jørgensen KJ. Effect of population-based screening on breast cancer mortality. The Lancet. 2012;379(9823):1297; author reply 1298. doi:10.1016/S0140-6736(12)60039-7
7. Thornton H. Effect of population-based screening on breast cancer mortality. The Lancet. 2012;379(9823):1296-1297. doi:10.1016/S0140-6736(12)60550-9
8. Riva C, Biollaz J, Foucras P, Junod B, Nicot P, Spinosa J-P. Effect of population-based screening on breast cancer mortality. The Lancet. 2012;379(9823):1296. doi:10.1016/S0140-6736(12)60548-0

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétère actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte de DMS:


- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi

- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

Laisser un commentaire