Catégorie : Haine

ÉPISODE 1: On Va Vous Suivre Jusque Dans Vos Toilettes

Pas de réponse des médias. Pas de réponse du gouvernement. Personne ne souhaite se pencher sur le besoin criant du peuple de se débarrasser de ces cliques radicales qui gorgent nos universités, les médias et notre gouvernement. Il y a quelque-chose qui se cache derrière ces groupes, une force mondialiste malsaine qui ne souhaite pas le bien de notre peuple. Avant de chercher qui tire les ficelles, il est important de lever les masques et de rencontrer ces gens en personne.

HORS-SÉRIE A: Les Vrais Ennemis

Mettant ultimement en péril le narratif anti-nationaliste mis de l’avant par les médias, la version française de cette vidéo fut censurée. À la suite des dénonciations générales faites par les canadiens-français sur les universités et le gouvernement, complices de la montée de l’extrême-gauche, c’est maintenant à Roxham Road que l’on constate une tentative coordonnée de censure de la violence des antifas par les médias. Leur plan aura heureusement échoué et se retournera contre eux.

PRÉ-SÉRIE II: La Vérité Sur La Convergence Des Antifas, Patrick Cadorette Et La Manifestation Du 12 Novembre

Originalement publiée le 28 novembre 2017, l’impact de cette enquête fut si grande qu’un plainte de diffamation fut posée contre elle. On raconte ici les évènements suivant la dénonciation de l’université Concordia. Les libéraux, maintenant privés de milices universitaires pour pousser leur narratif, vont inventer de toute pièce une loi illégitime pour justifier la relance du débat sur le racisme. De nouveau groupe prennent la rue pour supporter cette proposition, mais qui sont réellement ces gens?

PRÉ-SÉRIE I: La vérité sur les Antifas, Jaggi Singh et la Corruption de l’Université Concordia

L’histoire commence le 16 septembre 2017. À la suite des manifestations extrêmement violentes ayant pris place le 20 août 2017, le Québec reste confus. Qui sont ces radicaux ayant pris d’assaut la capitale du pays? On cherche les coupables. Plusieurs s’écrient que ce serait un complot de Georges Soros, mais les vrais coupables sont en réalité beaucoup plus proche que l’on pouvait imaginer…