Le trafic humain et la pornographie juvénile dans les sites pornos

Source: Washington Examiner
Auteur: Laila Mickelwait
Contact: twitter.com/LailaMickelwait


NOTE IMPORTANTE

Le traçage par mémoire cache et l'archivage des publications Twitter de la compagnie PornHub est le résultat du travail de l'équipe de DMS. L'auteure ne possédait originalement pas de preuves archivées de l'existence des Tweets de la compagnie.


|NOTE=Le traçage par mémoire cache et l’archivage des publications Twitter de la compagnie PornHub est le résultat du travail de l’équipe de DMS. L’auteure ne possédait originalement pas de preuves archivées de l’existence des Tweets de la compagnie.&AUTN=Laila Mickelwait&CON1=https://twitter.com/LailaMickelwait&SWEB=https://lailamickelwait.com&SRCE=https://www.washingtonexaminer.com/opinion/time-to-shut-pornhub-down&SRCN=Washington Examiner&|

Au cours des derniers mois, il y a eu plusieurs cas choquants de vidéos de trafic sexuel et de viol d’enfants qui ont été hébergés sur PornHub. Une fille de 15 ans portée disparue depuis un an a finalement été retrouvée après que sa mère ait été informée que sa fille figurait dans des vidéos sur le site. 58 vidéos de viols et d’abus sexuels envers elle ont été découvertes[1]https://archive.md/Eqx6p sur PornHub.

Son trafiquant, qui était visible dans les vidéos, a été identifié à l’aide de vidéos de surveillance d’un dépanneur 7-Eleven où il a été repéré avec sa victime. Il fait maintenant face à des accusations criminelles.

Dans l’actualité récente également, 22 femmes ont été trompées et contraintes par Michael Pratt, propriétaire de GirlsDoPorn, à pratiquer des actes sexuels sur un film qui a ensuite été téléchargé sur PornHub. Ces femmes ont poursuivi GirlsDoPorn et remporté un procès de 12,7 millions de dollars contre l’entreprise[2]https://cdn.arstechnica.net/wp-content/uploads/2020/01/GirlsDoPorn-VERDICT-1.pdf. Selon un acte d’accusation fédéral[3]https://drive.google.com/file/d/10qhnw3a4Kw0snWn4vdRbLrSBcJieL_4R/view, Pratt et ses complices ont produit de la pornographie juvénile et trafiqué une mineure. Pratt aurait fui les États-Unis pour la Nouvelle-Zélande et est actuellement recherché sous mandat d’arrestation. Mais il y a d’autres individus complices de ces crimes qui [ne sont pas] recherchés par les forces de l’ordre; le président directeur général Feras Antoon et le chef des opérations David Marmorstein Tassillo de Mindgeek, la société canadienne qui possède PornHub.

PornHub est complice du trafic de ces femmes et de ces mineures et probablement de milliers d’autres femmes.

PornHub génère des millions de dollars en revenus publicitaires et en adhésion avec 42 milliards de visites[4]https://dailycaller.com/2019/12/20/pornhub-2019-website-data-stats et 6 millions de vidéos mises en ligne par an. Pourtant, ils n’ont aucun système en place pour vérifier de manière fiable l’âge ou le consentement[5]https://archive.md/JTkip des personnes figurant dans le contenu pornographique qu’ils hébergent.

En effet, tout ce qui est nécessaire pour télécharger de la pornographie sur PornHub est une adresse Email. Aucune pièce d’identité délivrée par le gouvernement n’est requise, pas même pour obtenir un crochet bleu « vérifié » par leur « système de confience », une icône signifiant supposément que le compte est entièrement légitime.

Il m’a fallu moins de 10 minutes pour créer un compte utilisateur et télécharger du contenu de test vierge sur le site, qui a été mis en ligne instantanément. J’aurais pu ensuite aller plus loin en me faisant vérifier par PornHub[6]https://archive.md/9u49V[7]https://archive.md/TpvVJ. Tout ce que je devais faire était d’envoyer une photo de moi-même tenant un papier avec mon nom d’utilisateur. C’est tout.

Il n’est pas surprenant que PornHub ait reconnu avoir vérifié la fillette de 15 ans, une victime de trafic humain qui avait été violée dans 58 vidéos sur leur site. En réponse à l’histoire qui prenait de l’ampleur, le compte Twitter officiel de PornHub a écrit [a plusieurs reprises] que la jeune fille de 15 ans était une membre vérifiée de leur plateforme. Après avoir rapidement réalisé qu’ils venaient d’admettre d’avoir aidé à la faire trafiquer, le compte a supprimé les tweets, mais la preuve de l’admission existe toujours[8]https://archive.md/xXa60.

L’un des termes les plus recherchés sur PornHub est la pornographie « adolescente. » La recherche se traduit par des vidéos qui sont constamment ajoutées plus rapidement que ce que tout individu pourrait regarder. Beaucoup présentent des filles qui ont au mieux 13 ans — des filles avec des appareils dentaires, des tresses, des ventres plats, pas de maquillage, des visages extrêmement jeunes — tenant des ours en peluche et léchant des sucettes tout en étant agressivement pénétrées. Une recherche rapide du mot « adolescent » révèle des titres tels que « Young Girl Tricked », « Innocent Brace Faced Tiny Teen Fucked », « Tiny Petite Thai Teen », « Teen Little Girl First Time » et plus encore, ad infinitum.


Ce contenu est sensible. Vous pouvez appuyer sur le bouton ci-dessous pour l’afficher.


PornHub n’a pas de système en place pour vérifier que les filles (et je dis « filles » parce qu’elles ne sont pas des femmes) dans les vidéos qu’il héberge ne sont pas des enfants victimes de trafic humain violés sur film afin de remplir les poches de ses cadres.

Ce que tout cela signifie c’est que, en ce moment même, il pourrait y avoir des centaines, sinon des milliers de vidéos de victimes du trafic de mineures sur PornHub. […] Nous avons déjà des preuves, et ce n’est que la pointe de l’iceberg.


MISE À JOUR

Il semblerait que PornHub ait volontairement menti[9]https://archive.md/raHLz quelques jours après que la controverse ait éclaté en affirmant qu’une carte d’identification valide était requise pour être vérifié sur leur plateforme.

Leur affirmation est fausse pour 2 raisons mentionnées dans le texte.

  1. Leur site précise bien qu’une simple image avec un nom écrit sur papier est nécessaire.
  2. La victime avait 15 ans lorsque qu’elle fut retrouvée, prouvant qu’une carte d’identification ne fut pas nécessaire pour qu’elle se fasse approuver.

Références   [ + ]

AVERTISSEMENT

En égard au climat délétère actuel, nous ne validons aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte de DMS:


- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi

- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes

- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe


Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.


Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de Dans Mes Souvenirs ou ses représentants.

Laisser un commentaire